memorial groupe

« De la Somme à Bellefontaine – 22 août 1914 » est une association à but non lucratif. Créée en octobre 2017, elle se consacre à retrouver des traces de vie d’hommes et de femmes de la Somme qui ont connu la Première Guerre mondiale.

Passeurs de mémoire, les membres de l’association cherchent à identifier, au plus près de ce que fut leur vie quotidienne dans les communes de la Somme, les victimes de la Première Guerre mondiale (le terme de « victimes » devant être pris au sens large). L’objectif est de pouvoir raconter des parcours de vie (ou de mort) d’hommes et de femmes du territoire.

L’association « De la Somme à Bellefontaine – 22 août 1914 » souhaite, dans un premier temps, orienter ses actions vers les jeunes hommes qui ont été lancés tout de suite dans la Grande Guerre, et plus particulièrement ceux qui effectuaient leur service militaire quand le conflit a éclaté. Des jeunes hommes de la Somme qui avaient entre 20 et 23 ans en 1914.

Tout naturellement, l’explication du contexte de l’entrée en guerre, en août 1914, amène les membres de l’association à effectuer des recherches sur les premiers lieux de combats, en Belgique et dans le Nord-Est de la France, pour y retrouver des traces du passage des jeunes Samariens.

En 2018, l’association a rendu hommage à 189 jeunes hommes de la Somme, tués en quelques heures, le 22 août 1914, dans le village de Bellefontaine (Province de Luxembourg, en Belgique). Un mémorial, créé par l’association, a été inauguré le 25 août 2018,  en présence de nombreux membres des familles de la Somme et de personnalités françaises et belges.

Une recherche collaborative est actuellement menée par l’association, avec l’aide de 35 bénévoles, pour identifier les jeunes hommes de la Somme qui ont été confrontés, dès le début, à l’horreur des premiers combats, et retracer leurs parcours. Août et septembre 1914 ont été les mois les plus meurtriers de toute la guerre.  Près de 800 communes sont étudiées, à partir essentiellement des documents mis à disposition par les Archives départementales de la Somme. Par ces recherches, on identifie les morts, les blessés, les prisonniers, et on suit également les parcours de tous ces rescapés, dont les noms ne figurent sur aucun monument.

Expositions, conférences, commémorations, l’association souhaite contribuer, par une démarche qui se veut intergénérationnelle, à la sensibilisation des habitants des communes de la Somme aux conséquences que peut avoir une guerre. Utiliser des exemples d’histoires collectives et individuelles basées sur « la vie » des victimes samariennes de la Grande guerre, c’est redonner tout son sens au Devoir de Mémoire, dans un territoire meurtri comme l’a été celui de la Somme. C’est donner des clés de compréhension de l’Histoire, à travers l’histoire d’habitants de nos villages et de familles, à jamais marqués par l’horreur de la guerre.

N’hésitez pas à nous rejoindre en cliquant ici !