Conférence sur le début de la Grande guerre

L’association « De la Somme à Bellefontaine- 22 août 1914 » propose aux communes de la Somme qui seraient intéressées, une conférence sur LE DEBUT DE LA GRANDE GUERRE, LA BATAILLE DE LA SOMME et LES PREMIERES VICTIMES DE LA SOMME. Cette conférence, présentée, le vendredi 18 octobre 2019, à Montonvillers, à l’invitation de l’association du PAYSLire la suite Conférence sur le début de la Grande guerre

Devoir de mémoire transfrontalier

De nombreux Français sont morts en Belgique, pendant la Première Guerre mondiale. Si notre association consacre essentiellement ses recherches au début de la guerre en Wallonie et à la Bataille des Frontières d’août 1914,  une autre histoire franco-belge s’est également écrite d’octobre 1914 à novembre 1918. Dans la partie flamande de la Belgique. Cette histoireLire la suite Devoir de mémoire transfrontalier

Les combats oubliés du 22 août

Pour les Français, les principaux combats qui ont précédé ceux du 22 août 1914, se sont déroulés essentiellement dans l’Est de la France (Alsace et Lorraine), menés par les 1ere et 2e armées  françaises. Le plus meurtrier fut certainement celui de Morhange. Pendant la retraite, appelée le « nouveau plan » par Joffre, les combats de seLire la suite Les combats oubliés du 22 août

25 août 1914 : la guerre ne fait que commencer…

Les 117 prisonniers civils de Rossignol sont sortis de leur geôle et sont conduits vers Marbehan. Là, on les fait monter dans un train pour Arlon.  Ils vont être passés par les armes, sans aucun jugement préalable. Hommes, femmes, enfants. 3 jours après les terribles combats du 22, les Allemands continuent toujours leur entreprise deLire la suite 25 août 1914 : la guerre ne fait que commencer…

23 août 1914 : l’autre guerre, celle des civils

23 août 8h30 – Joffre à Langle de Cary (commandant de la 4e armée française qui a livré les combats du 22 en Province de Luxembourg) : « L’ensemble des renseignements recueillis ne montre devant votre front que trois corps ennemis environ. Par suite, il vous faut reprendre l’offensive le plus tôt possible » 23 août 10 heuresLire la suite 23 août 1914 : l’autre guerre, celle des civils

22 août 1914 : un Samedi sanglant

La nuit a été courte. A 4h30, les 9e et 18e bataillons de chasseurs à pied quittent Thonne-la-Long, et à 5 heures, les hommes du 120e régiment d’infanterie quittent Meix-devant-Virton. L’objectif fixé aux troupes de la 87e brigade du général Cordonnier (120e RI, 9e BCP, 18e BCP et quelques batteries du 42e régiment d’artillerie) estLire la suite 22 août 1914 : un Samedi sanglant

20 août 1914 : la souricière allemande

Prendre les Allemands en tenaille. Tel semble être le plan de l’Etat-major français. Lancer une offensive en Alsace et en Moselle, et s’installer sur la Sarre, en attendant le succès de l’offensive française de débordement sur la Province de Luxembourg et sur le Grand-Duché. La 1ère Armée (Général  Dubail) et la 2ème armée (général deLire la suite 20 août 1914 : la souricière allemande

19 août 1914 : reprendre l’Alsace

En Alsace, de violents combats sont engagés. L’Etat-major a donné l’ordre de mener plusieurs offensives pour tenter de reprendre aux Allemands la région annexée depuis 1871. Après quelques très brefs succès, les troupes de la 1ère armée française enchaînent défaite sur défaite et se replient pour revenir en France, en repassant la frontière de l’Alsace.Lire la suite 19 août 1914 : reprendre l’Alsace

18 août 1914 : Namur, Dinant… et De Gaulle

Au soir du 18 août, le Roi Albert 1er décide replier l’armée de campagne vers Anvers, car il sait que les troupes belges ne pourront résister dans la région de Namur face à une centaine de milliers de soldats allemands disposant de 400 pièces d’artillerie. Ils ne peuvent disposer du soutien des alliés qui sontLire la suite 18 août 1914 : Namur, Dinant… et De Gaulle

17 août 1914 : la propagande de presse

Si la censure d’Etat ne frappe pas encore les journaux, l’utilisation de la presse quotidienne comme organe de propagande ne fait aucun doute, que ce soit dans les journaux français ou belges. La haine de l’Allemand est exacerbée. Dès qu’une information met en évident une violence de l’envahisseur vis à vis des populations civiles, elleLire la suite 17 août 1914 : la propagande de presse